Logo Bobex
LANGUE? FR / NL

Taches d’humidité : les identifier pour pouvoir les traiter !

Il était une fois une petite maison aux murs d’un blanc immaculé et au sol uniforme. Ses habitants y coulaient des jours heureux mais, un jour, l’un d’eux remarqua des taches d’humidité sur les murs et les sols de la maisonnée. Ce scénario vous fait penser à un conte ? Détrompez-vous, il n’est nullement question de cela mais bien d’une banale réalité vécue par une bonne partie de la population.

A quoi se réfère-t-on quand on parle de taches d’humidité ?

Les taches d’humidité apparaissent lors d’une présence excessive d’eau. On distingue deux types de taches d’humidité :

taches d’humidité : taches fraiches

  • Les taches « fraîches » : ces taches d’humidité prennent une couleur légèrement différente de celle de votre mur. Elles apparaissent lorsque le mur est humide depuis peu de temps. Généralement, ces taches surviennent suite à une fuite ou une infiltration. En traitant rapidement le problème, la tache peut sécher et ne laisser aucune trace.
  • Les taches « anciennes » : les petites taches brunâtres, appelées aussi « moisissures », reflètent généralement un problème d’humidité bien installé. Leurs causes sont variées : une infiltration, une fuite ou encore un problème de condensation. Les taches qui présentent une sorte de poudre blanchâtre (du salpêtre) témoignent également d’un problème d’humidité relativement ancien et plus spécifiquement de remontées d’eaux par capillarité.

taches d’humidité : taches anciennes

Où apparaissent les taches d’humidité ?

L’humidité peut s’infiltrer partout dans votre maison. Ainsi, aussi bien votre cave que les étages peuvent être touchés. Selon l’origine du problème, les parties de la maison touchées peuvent varier.

  • Le plafond présente généralement des taches d’humidité dans le cas de fuites ou d’infiltrations.
  • Le sol peut se couvrir de taches d’humidité pour diverses raisons : des inondations, des dégâts des eaux, des problèmes d’infiltration, des problèmes de condensation ou encore des remontées capillaires.
  • Les murs peuvent être touchés pour les mêmes raisons que le sol.
  • De manière générale, les zones en contact direct avec l’extérieur et/ou avec de l’eau sont particulièrement touchées. Ainsi, l’arrière d’un lavabo ou les contours des ouvertures des fenêtres sont, par exemple, des zones propices au développement de taches d’humidité.

Que faire quand on a repéré des taches d’humidité ?

Vous avez repéré des taches d’humidité ? Adoptez les bons réflexes!

  • Observez l’environnement des taches. Des canalisations et/ou un chauffage se trouvent-ils à proximité des celles-ci ? La ventilation de votre maison est-elle suffisante ? La pièce touchée est-elle suffisamment chauffée ?
  • Faites attention à l’évolution des taches d’humidité au fil des saisons. Si elles s’étendent après de fortes pluies, vous avez probablement affaire à un problème d’infiltration. En revanche, si c’est durant l’hiver que les taches d’humidité sont les plus grandes, le problème peut venir d’un manque d’aération.
  • Consultez un expert. Il procédera à une analyse et pourra vous proposer le traitement le plus efficace.
  • Ne laissez pas traîner le problème ! Des taches d’humidité peuvent vite faire perdre de la valeur à votre logement et avoir des répercussions négatives sur l’air de votre maison. Pour votre bien et celui de votre maison, débarrassez-vous au plus vite ces taches !

taches d’humidité : diagnostic gratuit

La règle d’or est de ne pas laisser traîner un problème d’humidité.

Recevez un diagnostic gratuit pour vos taches d’humidité

DEVIS + PRIMES

Write a comment:

*

Your email address will not be published.