Aération de la cave: tous nos conseils pour éviter les problèmes d’humidité

aération cave humide
© Guide-artisan.fr

La cave est une zone de la maison très sujette aux problèmes d’humidité.  Le fait qu’elle soit, par définition, en sous-sol et donc à proximité de la terre rend ses murs froids et humides s’ils ne sont pas correctement isolés ou ventilés. Pour régler les problèmes d’humidité de votre cave, la solution la plus simple pour une maison existante est alors l’aération de la cave. Mais quelles sont concrètement les conséquences d’une cave humide? Et les risques? La seule aération est-elle suffisante et comment s’y prendre pour régler efficacement les problèmes d’humidité de votre cave?

Quelles sont les conséquences d’une cave humide?

Lorsque votre cave est mal isolée, mal ventilée ou mal aérée, l’air ambiant à l’intérieur de celle-ci s’humidifie. Votre cave est donc humide. Ce problème se répercute alors dans toute la maison qui voit son taux d’humidité augmenter. Le premier réflexe que l’on aura tous sera alors d’augmenter le chauffage, mais cela ne réglera en rien vos problèmes d’humidité et vous fera dépenser plus. En outre, l’humidité crée des risques pour votre construction et les membres de votre famille. Mieux vaut donc s’occuper du problème à la source et assainir l’air intérieur de votre foyer…

⇒ OBTENEZ JUSQU’À 5 DEVIS GRATUITEMENT & SANS ENGAGEMENT

cave humide© Pinterest

Aération cave : les risques d’une mauvaise circulation de l’air

Les risques liés à un taux humidité trop élevé dans la cave ou le sous-sol de votre maison sont nombreux et certains peuvent s’avérer dangereux à la longue. En effet, ils peuvent être dangereux aussi bien pour votre maison que pour votre santé.

Voici une liste non exhaustive des problèmes que peut causer la mauvaise aération d’une cave :

  • Détérioration générale des matériaux dans les zones humides.
  • Émanation de mauvaises odeurs (odeur de renfermé) qui se répendra dans toute la maison.
  • Apparition de champignons, de salpêtre et de moisissures sur les murs, les plafonds et les sols de la cave.
  • Décollement ou effritement des revêtements muraux du sous-sol et même du reste de la maison si l’humidité s’est étendue à l’ensemble du logement.
  • Risques sanitaires du type troubles respiratoires, maux de têtes, fatigue et lésions sur la peau. Ces conséquences de l’humidité dans votre cave et votre maison sont surtout dangereuses et constatées sur les enfants de moins de 10 ans.

aération cave nécessaire pour une bonne santé
© Renson.eu

Aération cave : les solutions qui s’offrent à vous

Bien entendu, la meilleure solution pour lutter efficacement contre l’humidité dans la cave est une isolation performante de votre maison lors de sa construction. Néanmoins, les murs extérieurs de votre cave étant directement en contact avec la terre qui est froide et humide, leur isolation, avec le temps, peut s’avérer insuffisante. Il existe alors des systèmes d’aération et de ventilation efficaces.

Il existe plusieurs systèmes d’aération et de ventilation qui sont officiellement nommés système de ventilation A, B, C et D. Chacun d’eux présente des avantages et des inconvénients, que nous vous expliquons ci-dessous.

aération cave

© Pinterest

Système de ventilation A : l’aération naturelle de la cave

aération cave via une grille d'évacuation

L’aération naturelle de la cave consiste à faire circuler de l’air frais dans le sous-sol, autrement dit il s’agit de renouveler naturellement l’air. Grâce à des grilles ou ouvertures d’aération, l’air chargé en humidité pourra être extériorisé et l’air plus sec et plus sain venu de dehors entrera à l’intérieur.

Le gros avantage de ce système est d’une part que celui-ci ne coûte pratiquement rien et d’autre part qu’il ne nécessite pas de gros travaux pour sa mise en place. En outre, l’aération naturelle est parfaitement silencieuse.

Si ce type d’aération est très facile à mettre en place pour une pièce qui dispose d’une fenêtre, ce n’est pas aussi évident pour une cave. En outre, si ce système est efficace dans les caves peu humides, il n’est pas suffisant dans celles dont le taux d’humidité est trop élevé.

Système de ventilation B : la ventilation mécanique par insufflation (VMI)

Lorsque l’aération naturelle de votre cave n’est pas possible, ce qui est souvent le cas, la ventilation mécanique par insufflation prend le relais. La VMI est un système qui repose sur un apport d’air frais dans la pièce de façon mécanique et une évacuation de l’air humide de façon naturelle. Ce système est possible grâce à la pose d’un ventilateur et de grilles d’évacuation.

Concrètement, lorsque l’air frais est insufflé dans la pièce grâce au ventilateur, l’air humide en sort naturellement par les grilles d’évacuation qui sont placées à des endroits stratégiques.

Une VMI a une durée de vie de plus de 20 ans. Par contre, son filtre doit être vérifié tous les 6 mois et être changé au moins une fois par an. Il s’agit donc d’un système qui nécessite un peu d’entretien.

En outre, avec un tel système, de la condensation risque de se former car celle-ci se forme lorsque de l’air chaud entre en contact avec une surface froide, les murs de votre cave dans ce cas.

Système de ventilation C : la ventilation mécanique contrôlée simple flux

A côté de l’aération naturelle de votre cave et de la ventilation mécanique insufflée, on trouve également la ventilation mécanique contrôlée (VMC). Celle-ci peut être simple ou double flux.

La VMC simple flux fonctionne de la manière suivante: un apport d’air sec et frais de manière naturelle et une évacuation mécanique de l’air chaud et humide. Le système C fonctionne donc à l’inverse du système B. En effet, l’air entre naturellement dans la cave via des grilles de ventilation et est rejeté mécaniquement vers l’extérieur à l’aide d’un extracteur d’air.

Ce système d’aération est intéressant si l’air vicié ne peut pas sortir de votre maison de façon naturelle, si vous avez par exemple déjà fait une rénovation complète de votre maison.

Traditionnellement, ce système permet une circulation de l’air en continu. Mais il existe actuellement des VMC simple flux hydrogérables qui calculent le taux d’humidité et qui ne se mettent en marche que lorsque celui-ci est trop élevé.

Comme pour la VMI, la VMC nécessite un nettoyage et un entretien régulier afin que son fonctionnement soit optimal et que sa durée de vie (environ 20 ans)  soit la plus longue possible.

Système de ventilation D : la ventilation mécanique contrôlée double flux

Ce dernier système, appelé ventilation mécanique contrôlée double flux (VMC double flux), fonctionne avec un apport d’air sain mécanique et une évacuation de l’air humide mécanique également. Ce système est donc 100% automatisé et fonctionne grâce à un réseau de conduites d’air placées stratégiquement dans toute la maison et permettant sa ventilation permanente et optimale. 

Tout comme le système simple flux, la VMC double flux peut être hydrogérable, c’est-à-dire qu’elle ne se met en marche que lorsque cela est nécessaire. Il existe également des VMC double flux thermodynamiques, c’est-à-dire qu’elles récupèrent la chaleur de l’air grâce à une pompe à chaleur.

La VMC double flux hydrogérable est la meilleure solution si votre cave est particulièrement humide et si vous voulez qu’elle soit aérée de manière otpimale. 

Recevez des offres sur mesure pour un système de ventilation

DEVIS GRATUITS

Votre cave est humide, voir même inondée et vous voulez bien-sûr régler le problème au plus vite. Selon la gravité et l’origine de cette humidité plusieurs options s’offriront à vous. L’une d’entre elle et aussi une des plus efficaces étant le drainage de la cave. Reste à savoir dans quel cas opter pour cette solution…

Lisez plus

Vous avez des problèmes de cave humide et ne savez pas comment les régler ? Vous êtes alors un(e) de plus sur la liste des victimes de l’humidité. L’humidité dans votre sous-sol se ressent dans toute votre maison. Elle rend cette espace pratiquement inutilisable. Conséquences : une cave trop humide peut affaiblir votre système immunitaire…

Lisez plus